blog
TPE, PME, l’ADEME vous aide aujourd’hui à prendre pleinement le virage de la transition écologique avec la subvention "Tremplin pour la transition écologique des PME". L’urgence écologique est actée ! Elle se traduit par un changement des comportements croissant de la population, une règlementation en constance évolution, et des limites physiques qui commencent à se faire ressentir. En conséquence, le tissu économique est en train de muer et les entreprises, PME en tête, se doivent de comprendre cette mutation.

Cet article a pour but de résumer les risques et opportunités de la transition écologique, de décrire les enjeux auxquels les TPE et PME font face, et présenter le "Tremplin pour la transition écologique des PME"

Transition écologique : Risques et Opportunités

La transition écologique est un concept relativement nouveau ayant pour finalité la mise en place d’un modèle économique et social intégrant les enjeux écologiques de notre siècle. De surcroit, ce concept qui intègre la transition énergétique nous conduit à repenser nos façons de produire, d’échanger, de travailler, et de vivre ensemble sur un territoire pour le rendre plus durable et résilient.

Dans cette veine,  l’État français construit un cadre règlementaire toujours plus ambitieux. En effet, il est apparu en 2017, la loi relative à la transition énergétique pour la croissance verte (LTECV) ; en 2018, la « Stratégie nationale bas-carbone » ; en 2020, Le Plan Climat qui fixe depuis 2017 un objectif de neutralité carbone de la France à horizon 2050 ; et enfin en 2021, une loi ‘climat et résilience’ à l’étude qui souhaite ancrer l’écologie dans les services publics, dans l’éducation, dans l’urbanisme, dans les déplacements, dans les modes de consommation….

Ainsi, la transition écologique, supportée par l’évolution de la règlementation dans notre pays, entraîne des risques à prendre en compte et des opportunités à saisir pour toutes les entreprises. Les organisations qui gèrent le plus efficacement leurs flux d’énergie, de matière, de déchets, et d’eau réduisent leurs coûts. Celles qui intègrent les impacts environnementaux et sociaux dans la conception de leurs produits et services sont à même de conquérir de nouveaux clients. Celles qui tiennent compte des impacts de leurs achats et collaborent avec les entreprises de leurs chaînes d’approvisionnement sécurisent leurs activités.

PME et Transition écologique

Pour les entreprises, la prise en compte de la transition écologique apparaît donc non seulement comme une condition essentielle de résilience et durabilité, mais aussi comme une opportunité de développement économique. Toutefois, pour les petites et moyennes entreprises, malgré une conscience citoyenne forte affichée par les dirigeants, agir pour la transition écologique reste un casse-tête.

Une étude menée par BPI France (07/2020) montre qu’aujourd’hui 80% des dirigeants de PME-ETI savent que l’urgence climatique est présente ; toutefois, c’est le dirigeant citoyen qui a cette conscience et moins le chef d’entreprise. En effet, les dirigeants passent encore peu à l’action ; et lorsqu’ils le font, les actions se traduisent souvent par des « petits gestes », tels que le recyclage (71%), et non pas par l’intégration des enjeux de la transition écologique dans l’activité de leur entreprise. Au final seuls 13% des dirigeants de PME estiment pouvoir réduire « de manière importante » leurs émissions dans les cinq prochaines années.

Quels sont alors les freins à l’intégration du sujet de la transition écologique pour les PME? Les dirigeants d’entreprises voient principalement deux leviers pour les aider.

  • Le premier se trouve au niveau des clients qui sont, d’après 54 % des dirigeants de PME, les principaux moteurs de la transformation. Or, il y a du côté des consommateurs une disposition, qui ne cesse de s’affirmer par la montée du discours sur l’effondrement, de consommer mieux et de se diriger vers un mode de vie et de consommation plus sobre. Comme évoqué par Philippe Moati, cette aspiration qui ne cesse de se renforcer va donc guider les PME à fournir dès à présent « un bénéfice consommateur et un bénéfice sociétal, collectif ». 
  • Le second, et le plus important, se trouve du côté des pouvoirs publics. Les PME demandent aux pouvoirs publics de faciliter le financement de la transition bas carbone de leurs modèles, soit par le biais de subventions (64 % des répondants), de la fiscalité (59 %), ou d’une réglementation équitable (49 %).

Comment prendre pleinement le virage de la transition écologique

En réponse aux attentes des dirigeants des TPE et PME, les pouvoirs publics proposent, dans le cadre du plan de relance économique exceptionnel, le dispositif « Tremplin pour la Transition écologique des PME ». 

Ce dispositif permet aux entreprises de moins de 250 salariés (TPE et PME) d’être accompagnées dans les premiers pas de leur engagement concret dans la transition écologique, via le financement de projets d’études et d’investissements dans ce domaine. Avec des aides forfaitaires prévues vont de 5000 à 200 000€, c’est un programme très incitatif et une réelle opportunité pour les entreprises concernées.

Vous pouvez donc, aujourd’hui, bénéficier de la prise en charge d’un accompagnement :

  • dans vos démarches de mesure et de réduction de votre empreinte carbone (Bilan Carbone®, stratégie Climat, évaluation ACT, etc.)
  • dans vos projets d’amélioration de la mobilité de vos collaborateurs et de diminution des impacts environnementaux associés (Plan de Mobilité Employeur, audit de flotte automobile, etc.)
  • dans votre stratégie en matière d’économie circulaire

Pour connaitre les projets pertinents, correspondant à votre contexte et à vos enjeux, que vous pourriez mettre en place, et les aides auxquelles vous pouvez prétendre, nous vous invitions à nous contacter.

La Parole à Gwennaële Chabroullet, Arp-Astrance

Arp-Astrance en deux mots ?
ARP Astrance, acteur du marché de l’immobilier propose une gamme de services étendue de conseil pour répondre aux enjeux de transformation du secteur : management de projet et programmation, design d’espaces intérieurs, immobilier responsable et RSE.

Pourquoi avoir décidé de réaliser un Bilan Carbone® ?
D’après Gwennaële Chabroullet, Directrice Générale Adjointe, cette décision est incluse dans une démarche interne et inscrite dans la charte Développement durable de l’entreprise. Entreprise BCorp, ARP-Astrance souhaite mieux identifier les leviers pour limiter son empreinte carbone : modes de déplacement des collaborateurs (ARP Astrance suit également un plan de mobilité), procédures d’achat, choix de matériel …  

Outre cette implication directement liée aux valeurs et métiers d’ARP Astrance, la réalisation du bilan carbone est un enjeu vis-à-vis de certains grands groupes, qui interrogent leurs prestataires sur leurs actions en faveur du développement durable. 

Comment ekodev vous accompagne ?
Dans le but de réduire toujours plus notre empreinte carbone, ekodev nous accompagne dans la réalisation d’un Bilan Carbone®, la conception d’un plan d’action, et la réalisation d’un plan de mobilité.

Interview avec Gwennaële Chabroullet, Directrice Générale Adjointe d’ARP Astrance

Le dispositif a été un franc succès depuis son ouverture ! Il vous reste peu de temps pour déposer votre demande et prendre pleinement le virage de la transition écologique.

Nous contacter

Sources :
BPI France, Juillet 2020, « Les Dirigeants de PME-ETI face à l’urgence climatique »

plus d'articles