blog
La communication pour les personnes en situation de handicap

La communication accessible aux personnes en situation de handicap

Déficiences auditives et visuelles 09 June 2021
L’inclusivité est l’un des piliers de la communication responsable : les supports de votre entreprise, qu’ils soient imprimés ou numériques, doivent être autant que possible accessibles aux personnes malvoyantes ou malentendantes. Ces quelques petits reflexes vous permettront d’élargir votre audience !

COMMUNIQUER AUPRÈS DES PERSONNES MALVOYANTES OU AVEUGLES

·  Les supports imprimés

Afin de rendre accessibles vos supports imprimés aux personnes malvoyantes, l’élément le plus important à prendre en compte est certainement le contraste entre la couleur du texte et celle du fond. L’utilisation de couleurs permet de rendre le document attrayant et aide les lecteurs à se repérer dans un document, avec par exemple une couleur par chapitre. Le choix des couleurs est étendu tant que le contraste est respecté, évitez seulement les couleurs trop vives ou fluo, qui peuvent éblouir le lecteur.

Pour la typographie, préférez des polices d’écriture sans empattement. Les espaces entre les mots et les lettres doivent être bien équilibrés et l’interligne suffisant pour ne pas gêner la lecture. Dans le même but, si vous choisissez de faire plusieurs colonnes de texte, assurez-vous de laisser un espace suffisant entre chacune d’entre elles. Les titres doivent être alignés à gauche ou centrés, plus gros que le reste du texte.

En ce qui concerne les illustrations, elles doivent accompagner le texte mais jamais le remplacer. Elles doivent être conçues toujours avec des couleurs contrastées, si possible avec des traits épaissis. Elles doivent être bien détachées du paragraphe, évitez donc les habillages de texte.

Vous pouvez aussi concevoir vos supports en braille, plus de 6 millions de personnes aveugles partout dans le monde utilisent ce système. Il repose sur six points dont les combinaisons permettent la réalisation de 63 signes qui couvrent l’ensemble des lettres de l’alphabet, les accents, les signes mathématiques…

Dernier élément mais pas des moindres, si votre document imprimé comprend plusieurs pages, assurez vous qu’il puisse rester ouvert seul pour que le lecteur ait les mains libres et soit ainsi en mesure d’utiliser une aide optique ou de lire le braille.

·  Le numérique

Le numérique accessible peut permettre une utilisation personnalisée : les personnes peuvent choisir d’agrandir la taille des caractères, de changer la couleur du fond ou du texte, d’utiliser une synthèse vocale…

Pour faciliter la lecture, vous devez tout de même veiller à structurer vos contenus au maximum, à mettre en place un ordre logique de lecture, une hiérarchie des informations, qui permettront au lecteur de naviguer rapidement.

Pensez à donner des titres et à fournir une alternative textuelle à vos illustrations, schémas, tableaux… Pour des contenus tels que les vidéos, il faut également penser à une alternative textuelle ou à une audiodescription.

COMMUNIQUER AUPRÈS DES PERSONNES MALENTENDANTES OU SOURDES

Pour rendre vos communications accessibles aux personnes malentendantes ou sourdes, vous avez deux options principales : les sous-titres et la langue des signes.

Pour vos contenus audios et vidéos vous pouvez en effet opter pour un sous-titrage (ou une retranscription textuelle à côté) et/ou pour une interprétation en LSF. Il existe différents types de sous-titrages (comme le télétexte ou l’incrustation directe sur le film) selon les besoins. Comme l’interprétation en langue des signes, ils peuvent être réalisés en direct ou non.

Il faut savoir que certaines personnes sourdes de naissance ont des difficultés de compréhension de l’écrit. Ne pas entendre, ou mal, rend l’apprentissage beaucoup plus complexe. Le vocabulaire employé doit donc être fonctionnel et facile à comprendre. Vous pouvez également vous appuyer sur certaines couleurs comme le vert pour ce qui est autorisé, recommandé, etc. et le rouge pour ce qui est interdit, dangereux, etc.

N’hésitez pas à mentionner de manière visible sur la page d’accueil de votre site web si vous avez conçu certains outils pour être accessibles aux personnes déficientes visuelles ou auditives, en y ajoutant un lien direct, ainsi elles ne passeront pas à côté !

Claire Boyer - Chargée de communication

Sources :

Informer les personnes aveugles et malvoyantes, INPES

Informer les personnes sourdes et malentendantes, INPES

plus d'articles
La communication pour les personnes en situation de handicap
On en parle
La communication accessible aux personnes en situation de handicap
La loi AGEC et la lutte contre le gaspillage
On en parle
Économie circulaire : Le point sur la loi AGEC
L'aérospatial et l'environnement
On en parle
L'aérospatial et l'environnement