blog
Qu'est-ce qu'un mobility manager ?

Mobility manager

DE QUOI PARLE-T-ON ? 04 May 2021
La mobilité évolue, les flottes d’entreprise aussi. La fonction de gestionnaire de flotte d’hier se transforme en gestionnaire de la mobilité ou mobility manager. La gestion de la mobilité était il y encore quelques années l’apanage des gestionnaires de flotte, garants de la gestion opérationnelle des véhicules de l’entreprise. Partie prenante dans la mise en place du plan de mobilité et dans l’application de nouvelles normes environnementales et fiscales, leurs missions vont progressivement s’élargir pour couvrir le management de la mobilité au sens large.  

Un rôle incontournable dans la réduction des émissions de CO2 de l’entreprise 

En relation avec les constructeurs, les loueurs, les assureurs, ainsi que l’ensemble des prestataires intervenant pour l’entretien et la réparation des véhicules, le gestionnaire de parc automobile, ou fleet manager, doit progressivement intégrer de nouvelles préoccupations environnementales pour répondre aux obligations règlementaires de la loi d’Orientation des Mobilité (LOM).  Dans le cadre du renouvellement de son parc, il étudie les choix des motorisations (thermique, hybride ou électrique) pour y introduire 10% des véhicules à faibles émissions de CO2 (inférieurs à 60 g/km).  

Les missions du fleet manager évoluent vers celles du mobility manager en intégrant la politique voyage et les déplacements professionnels. Ce regroupement facilite le pilotage et la mise en place de règles cohérentes en termes de mobilité, en fonction de la distance, du temps et du coût (modalités de déplacements en train, avion, voiture, VTC, taxi). Les déplacements professionnels faisant partie des activités de l’entreprise les plus émettrices de CO2, ces règles permettent aussi de mener une politique plus écologique et moins énergivore.  

La prise en compte des évolutions sociétales 

La stratégie appliquée par les mobility managers doit prendre en compte à la fois l’arrivée de nouvelles solutions de mobilité, et les attentes de nouvelles générations de collaborateurs qui ne s’identifient pas dans le « tout voiture ».  Ainsi, le covoiturage, le vélo, la trottinette, sont aujourd’hui intégrés aux trajets domicile/travail, et toutes les pistes qui favorisent leurs usages doivent être considérées par le mobility manager : mise en place du forfait mobilité, stationnement sécurisé, installation de bornes de rechargement, ou encore installation de parcs à vélos sécurisés aux abords de l’entreprise. 

De la même façon, le schéma classique de la voiture de fonction ne répond plus à la demande des jeunes collaborateurs davantage intéressés par d’autres modes de déplacement moins contraignants.  

Une adaptation nécessaire à une nouvelle façon de travailler et d’utiliser les espaces de travail 

Aujourd’hui, on assiste à une vaste réflexion autour de l’immobilier des bureaux, des espaces de travail face à l’émergence de nouveaux modes de travail dans les entreprises (travail à distance ou nomadisme, coworking, flex office) qui génèrent moins de déplacements. Ces évolutions incitent les entreprises à déménager dans des locaux plus petits, et moins équipés en termes de stationnement. Dans ce cadre, le mobility manager doit revoir les règles d’attribution des places de stationnement auprès des collaborateurs, et les inciter à utiliser d’autres modes de déplacements alternatifs. 

L’ensemble de ces éléments questionne finalement sur la place de la voiture dans les entreprises. 

Fonction nouvelle dans l’entreprise, à la fois opérationnelle, stratégique, et dans une recherche continue d’innovation pour apporter toujours plus de souplesse, l’équilibre reste fragile pour le mobility manager. Même si les nouvelles générations revendiquent de nouveaux modes de mobilité, il reste confronté à une certaine réticence des collaborateurs peu enclins au changement.  

La conduite de ce changement est un processus long, complexe qui nécessite d’avancer « petit pas » par « petit pas ». Son succès repose sur la fixation d’objectifs clairs, sur l’implication des salariés dans la démarche et sur l’intégration progressive de ces nouveaux modes de déplacement dans la culture de l’entreprise pour la pérenniser sur la durée. 

Caroline Hamard - Consultante Mobilité

Sources :

Mobility manager: qui est-il, que fait-il, avec qui travaille-t-il ? - decision-achats.fr (5 juin 2019)

Mobility manager : une profession polyvalente decision-achats.fr (18 novembre 2019)

Bientôt la fin de la voiture de société en entreprise ? - Les Clés de la Mobilité (15 février 2019)

Mobility management : rapprochement entre la gestion des flottes et des voyages - voyages-d-affaires.com (14 octobre 2019) 

plus d'articles
Intégrer la mobilité dans les NAO
On en parle
Intégrer la mobilité durable dans un accord NAO
Qu'est-ce qu'un mobility manager ?
On en parle
Mobility manager
Mieux prendre en compte la RSE
On en parle
4 actions pour mieux prendre en compte la RSE