blog
Pourquoi faire un Bilan Carbone® ?

Pourquoi faire un Bilan Carbone® ?

Présentation & Mise en application 25 October 2019
Le rapport du Groupe d’Experts Intergouvernemental sur l’Évolution du Climat (GIEC) paru en 2018 présentait les effets d’un réchauffement climatique de 1,5°C par rapport à 2°C et les trajectoires à suivre pour limiter ce réchauffement. Le 8 août 2019, le nouveau rapport vient encore une fois appuyer l’idée que l’activité humaine contribue, de par ses émissions de Gaz à Effet de Serre, au réchauffement climatique mais également à la destruction de nos milieux naturels. Dans ces rapports, le GIEC insiste sur la nécessité de diminuer notre empreinte carbone afin de limiter les conséquences sur l’environnement mais également sur l’Homme.

Cette lutte contre le réchauffement climatique est un réel enjeu de société où chaque acteur a son rôle à jouer. Les entreprises, les entités publiques et les collectivités sont donc aujourd’hui concernées par la réduction de leurs émissions de Gaz à Effet de Serre. Pour les aider en ce sens, un outil concret a été développé par Jean-Marc JANCOVICI, en collaboration avec l’Agence De l’Environnement et de la Maîtrise de l’Énergie (ADEME) : Le Bilan Carbone®. Cet outil permet à tous types de structures et d’organisations de faire le diagnostic de leurs émissions de Gaz à Effet de Serre pour chaque activité liée à l’entreprise. En plus d’avoir une portée environnementale, la méthode Bilan Carbone® permet aux organisations d’anticiper la hausse des coûts liés au réchauffement climatique et donc d’avoir un réel impact économique sur l’entreprise. De plus, elle permet également de mesurer la dépendance aux ressources naturelles et notamment aux énergies fossiles. Le but étant d’anticiper l’avenir plus sereinement en trouvant des alternatives à nos dépendances.

Concrètement, la méthode Bilan Carbone® comptabilise les émissions de Gaz à Effet de Serre émises directement ou indirectement par une activité sur une période donnée. Il s’agit d’abord de réaliser un diagnostic et de mettre en évidence les principaux postes responsables des plus importantes émissions de Gaz à Effet de Serre. L’analyse de ce diagnostic permettra par la suite d’identifier et de mettre en œuvre des actions ciblées et efficaces pour réduire les émissions de Gaz à Effet de Serre. 

Les étapes d’un Bilan Carbone® sont les suivantes : 

-       La sensibilisation à l’effet de serre afin de présenter les enjeux énergétiques et climatiques ainsi que les impacts éventuels sur l’organisation.

-       La définition du champ de l’étude qui permet d’identifier les différents flux de l’organisation ainsi que les personnes référentes de l’étude.

-       La collecte des données au cours de laquelle l’organisation va faire intervenir des personnes internes à l’entité mais aussi des prestataires ou des fournisseurs externes qui sont détenteurs des données nécessaires à l’analyse.

-       Le traitement des données qui consiste à calculer les émissions de Gaz à Effet de Serre pour les différents postes étudiés. Des simulations économiques sont également effectuées afin de montrer à l’organisation les conséquences d’une augmentation du prix du baril de pétrole ou de la taxe carbone.

-       L’établissement des pistes d’action de réduction : Il est maintenant temps d’élaborer un plan d’action à court, moyen et long terme pour diminuer les émissions de Gaz à Effet de Serre, selon l’analyse des enjeux de l’entreprise.

-       Le lancement des actions de réduction qui est porté au sein de l’entreprise par les pilotes du projet. Il s’agit ici, en plus de mettre en place des actions concrètes, de sensibiliser les collaborateurs aux problématiques énergétiques et climatiques. De plus, il sera important de suivre la démarche à l’aide d’indicateurs de suivi pour se rendre compte de l’évolution des émissions dans le temps. 

Par ailleurs, la loi Grenelle II du 12 juillet 2010 a rendu obligatoire la réalisation d’un Bilan des Émissions de Gaz à Effet de Serre. Ce dernier est assez différent du Bilan Carbone dans le sens où son périmètre ne prend en compte que le scope 1 et 2, c’est-à-dire les émissions directes de GES et les émissions indirectes associées à l’énergie (Consommations énergétiques, émissions liées à la climatisation, etc.). Le Bilan Carbone®, quant-à-lui, ne néglige aucun poste d’émission car il calcule les autres émissions indirectes de GES telles que les déplacements professionnels ou domicile – travail des collaborateurs, le fret amont et aval par exemple ou encore les émissions liées aux déchets produits par l’organisation. Les entités concernées par cette réglementation sont les suivantes : Les entreprises de plus de 500 salariés, les collectivités de plus de 50 000 habitants, les établissements publics de plus de 250 agents et les services de l’État. Ce bilan des Émissions de Gaz à Effet de Serre doit être renouvelé tous les 4 ans pour les entreprises et tous les 3 ans pour les acteurs publics. A la suite de la réalisation de ce bilan GES, le rapport doit être déposé sur la plateforme de l’ADEME. Il est important de préciser que la réalisation d’un BEGES ne prend en compte que 15% des émissions totales liées à l’activité de l’entreprise. La réalisation d’un Bilan Carbone® est donc considérée comme plus complète et la prise en compte du scope 3 donnera lieu à un bilan plus représentatif des émissions de l’organisation.

L’accompagnement par une société de conseil en Développement Durable permet d’apporter un regard nouveau sur l’organisation et de capitaliser sur une expertise dans le domaine de la stratégie carbone. En effet, les consultants des Bureaux d’Études sont formés à la méthode et possèdent donc l’expertise et la technique nécessaires à la réalisation des Bilans Carbone®. De plus, effectuer un Bilan de ces émissions peut représenter un travail long et difficile, il est donc parfois préférable de sous-traiter cette tâche afin d’optimiser du temps et de traiter au mieux les données collectées. Pour terminer, les cabinets de conseil ont l’habitude de travailler avec des entreprises de toutes tailles et de tout horizon. Les consultants ont donc généralement une capacité d’adaptation développée et connaissent les enjeux de chaque secteur d’activités. Comprendre le contexte de l’organisation est la première étape primordiale pour appliquer au mieux la méthode Bilan Carbone®.

Face à l’urgence de la situation, nous devons nous mobiliser à toutes les échelles. Êtes-vous prêts à sauter le pas et à vous engager à devenir plus responsable ?

Charlotte Bray - Consultante Développement Durable 

plus d'articles
Comptabilité extra-financière
On en parle
Comptabilité extra-financière
Résilience des territoires
On en parle
Résilience des territoires
Infrastructures vertes
On en parle
Infrastructures vertes